vendredi 27 mars 2009

Amélie Nothomb, l'éternelle affamée.

A 23 ans, j'écrivis une lettre présomptueuse, j'ai honte, qui commençait par : "Mais vous qui écrivez, qui vous écrit ?". Je m'adressais à la romancière Amélie Nothomb via les éditions Albin Michel ; j'avais lu l'ensemble de son oeuvre avec la précipitation des passionnés.

Quelques semaines plus tard, je reçus cette réponse : "Merci pour votre adorable lettre. Parlez-moi davantage de vous". Amélie avait d'office excusé ma maladresse.

Comment en sommes-nous venues par la suite à la force d'une longue amitié ? C'est une magie inexplicable. Qui tient d'abord à la générosité d'Amélie et à son talent.

Cela donnera un livre-portrait de son oeuvre en 2005 chez Albin Michel, puis nourrira une thèse de doctorat sur l'identité. Un entretien audio est aussi disponible en cd.

Pour écrire celle qui écrit. En raison peut-être de cette phrase d'Amélie, prononcée lors d'un de nos entretiens : "en dehors des mots, je n'existe pas".

Pour commander le portrait Amélie Nothomb, l'éternelle affamée sur Amazon, cliquer sur lien affilié, merci à vous !

Amélie Nothomb : L'éternelle affamée