mercredi 25 mars 2009

Des morceaux de feu.

Je ne connaissais pas Albert. Jusqu'au jour (récent) où je me suis aperçue qu'un inconnu avait méticuleusement entre 2000 et 2001 récupéré sur le web tout ce que j'avais écrit, surtout mes poèmes, et les avait publiés sur son blog avec ses compositions visuelles personnelles. 8 ans après, ça m'a fait un choc ! Mais en fait, je crois bien qu'il est un archange messager me rappelant un lointain passé à ranimer.

Alors maintenant, j'écris sur le blog de l'archange en question sur tout ce qui à mes yeux est de la poésie incarnée. Albert vient de mettre en ligne mon dernier article sur Hélène Grimaud ou le Deutsche Kammerphilharmonie Bremen et d'autres articles poétiques plus anciens : Renée Vivien, Pierre Louys, Marie Brisson, bientôt Louise Labbé. Je mets les liens dans "articles". Il a aussi rajouté des poèmes anciennement publiés dans la collection des "Carnets du club des poètes".

Rappelons au passage l'adresse essentielle du club des poètes (30 rue de Bourgogne 75007 Paris) où la poésie ne cesse d'être vive, récitée trois soirs par semaine après les agapes, et où j'ai "plus de souvenirs que si j'avais mille ans".

Laureline Amanieux, ©.