jeudi 9 avril 2009

Centre des loups à New York.



Depuis un coup de foudre pour une louve rencontrée en Floride, Hélène Grimaud a co-créé un Centre de Conservation des Loups près de New York, avec des ateliers pour enfants. Très facile de s'y rendre depuis New York : un train pour Katonah depuis la gare de Grand Central, quelques miles en taxi et voilà.

Je m'y suis rendue avec deux enfants ravis de m'entendre pousser le cri du loup. Et je jure que c'est vrai : à peine le premier cri poussé, la neige s'est mise à tomber un 8 avril. Et le cri des loups nous est parvenu en réponse. Nous avions la permission d'approcher.

Voilà une artiste engagée qui veut semer de nouveau l'engagement dans nos têtes.
Elle lutte avec le centre - et dans ses livres- contre ceux qui veulent débiter la Terre en billets de banque, ou voient la Nature comme un mal à éradiquer. Elle lutte pour la sauvegarde des loups surtout, en jouant des concerts au bénéfice du centre. Car, en protégeant cet animal sauvage qui se situe en haut de la chaîne alimentaire, toute une pyramide de vies s'épanouissent à nouveau, de l'Aigle aux rongeurs.

Trois enjeux entre autres :
démystifier l'image de l'animal cruel dévoreur d'hommes et d'enfants véhiculée par certains contes et mythes, protéger l'animal qui doit rester sauvage et n'est pas un animal de compagnie ou un gibier de chasse, accueillir les espèces les plus en danger pour encourager leur reproduction et leur réinsertion en milieu naturel.

L'équipe est investie, passionnée. On rencontre les 4 loups "ambassadeurs", ces résidents permanents qui sont habitués aux contacts humains. Tous les autres loups doivent rester inaccessibles et possèdent leur territoire naturel réservé.

Et le résultat est là : le centre fête ses dix ans ; des louveteaux mexicains sont nés au printemps 2008 ; les enfants (et leurs parents) changent leur perception du loup après un seul atelier. Au point de dire : "non, non, le loup a peur de toi, le petit chaperon rouge, ce n'est pas vrai".

Modifier, renouveler notre mythe intime du loup, mettre l'accent sur sa réalité et agir ensemble, c'est l'oeuvre du centre. Et nous est donné ce privilège de dialoguer avec un loup, un des ambassadeurs, qui à chaque cri répond du sien. Intense et rare moment d'éveil, de respect et de communion.

Laureline, ©.