jeudi 2 avril 2009

Delay et Roubaud : voir la vie en Graal !

Quand j'avais 15 ans, je m'interrogeais douloureusement sur “le sens de ma vie”... A 15 ans, le psychanalyste Carl G. Jung avait déjà trouvé ; le sens de sa vie, c'était “le monde des chevaliers du Graal et leur quête ; car c'était là mon monde, au sens le plus intime” (dixit son autobiographie, p.266). Rappelons que le Graal, c'est une coupe considérée comme sacrée, un symbole de pouvoirs magiques ou de suprême spiritualité.

Florence Delay, romancière académicienne, était à la Maison Française de New York pour une conférence passionnante sur son Graal Théâtre écrit et joué pendant plus de trente ans, avec le poète Jacques Roubaud. Graal Théâtre invente notamment les réactions des chevaliers de la table ronde devant l'apparition du Graal : chacun voit un symbole de lui-même. Morceaux choisis avec des citations de mémoire de Florence Delay (donc approximatives !) :

Gauvain voit une étoile à 5 branches, idéale, parce que c'est le héros qui ne fait jamais de mal aux femmes, même si toutes sont folles de lui : c'est un véritable anti-Don Juan. Et puis Gauvain fonctionne à l'énergie solaire : quand il est midi, le soleil est au zénith, lui-aussi, il abat ses ennemis à grands coups d'épée. Quand la nuit tombe, il perd ses forces et se fait blesser.”

“Lancelot, c'est le héros qui ne peut voir que la colombe de son innocence perdue.”

Comme toujours, Arthur ne voit rien. Il ne voit jamais rien. Il ne veut voir ni le Graal ni l'amour entre sa femme et son ami préféré, Lancelot. Il faudra vraiment qu'on lui force la main, que ces losangiers (traduisez : les commères) le traînent dans la chambre de son épouse pour qu'il se rende à l'évidence. Lancelot dort dans les bras de la reine Guenièvre. Mais la légende nous le dit vraiment : elle a 84 ans et Lancelot en a 79 ! Leur amour a été vécu toute leur vie.”

“Les problèmes de parentés sont inextricables dans le mythe du Graal, on ne s'en sort pas. Les personnages ne savent jamais avec qui ils couchent ni avec qui ils font des enfants. Arthur ne pouvait pas se douter, le pauvre, qu'il avait un fils avec la fée Morgan, sa demi-soeur incestueuse, et que ce fils fêlon le tuerait, entraînant la mort aussi du royaume de la Table Ronde”.

“Je n'ai jamais compris pourquoi les psychanalystes ne se sont pas plus intéressés à ces mystères d'inceste, quêtes du père, filiations problématiques dans nos mythes du Graal”.

Alors, pour voir la vie en Graal, c'est là !

Laureline.