dimanche 27 mars 2011

Jonas et le ventre de la baleine.


Suite à la publication de mon livre consacré à la quête de Ce héros qui est en chacun de nous, aux éditions Albin Michel, et à la pensée dynamique de l'américain Joseph Campbell, un livre pour réaliser les aspirations de notre vie, j'ai conduit des ateliers d'écriture.

Pour commander mon essai, vous pouvez cliquer sur ce lien affilié, merci beaucoup !

Ce héros qui est en chacun de nous : La puissance des mythes

Lors d'un atelier d'écriture à la Médiathèque française de Rome, pour ados et adultes, j'ai proposé notamment d'entrer dans le ventre de la baleine, à partir du récit biblique de Jonas et d'un mythe esquimau dont le héros se nomme Corbeau et vit la même aventure, mythe fascinant raconté par Joseph Campbell dans Le Héros aux mille et un visages. La différence, c'est que Jonas est malheureux tandis que le Corbeau est très heureux dans le ventre de la Baleine.

Premier jeu d'écriture créative : piocher des papiers sur lesquels sont indiqués deux sens corporels (ouïe, vue, etc...). Faire intervenir nos sens dans un textes est en effet fondamental pour donner au lecteur avec des mots la sensation de la vie.

Ecrivez votre aventure dans le ventre de la Baleine en développant uniquement ces deux sens-là. Vous êtes dans la peau de Jonas, dans le ventre de la baleine, aucune issue, ça peut être glauque, le noir, vous touchez des textures visqueuses, ou ça peut être la fête comme dans le conte esquimau, ou plus mélancolique comme dans l'adaptation de ce mythe dans le dessin animé Pinocchio : il y a une table, une chandelle, un père et son fils emprisonné... Est-ce obscur ou y a-t-il une source de lumière (bougie, ouverture par intermittence de la bouche du poisson...) ? Jouez sur les effets d'ombres et de lumière. Le poisson est une créature miraculeuse : tout est possible dans son ventre. Créez une atmosphère avec le plus de détails possibles.

Voici le texte de Francesco M, italien de langue maternelle, qui avait pioché les sens "vue" et "odorat" ; il a choisi de dénoncer une réalité environnementale avec humour :

"Cela fait dix ans et je me demande encore une fois ce qu'elle a mangé. Il est drôle d'être dans le ventre d'une baleine. Et je vous assure qu'il encore plus drôle de ne pas pouvoir respirer là dedans. Même si on a travaillé toute sa vie avec les vaches, personne ne pourra décrire ce que j'ai senti pendant des nuits entières. Car le ventre, le ventre d'une baleine est un lieu qui pue ; je dirais que c'est le lieu le plus malodorant qu'on connaisse à l'intérieur du monde.
En plus, j'ai appris qu'il y avait les mouvements ; j'ai appris qu'un ventre a ses propres mouvements et sur son plafond, on peut percevoir un rythme très précis. C'est le rythme bruyant, terrible de la puanteur.
C'est sûr ! Elle a mangé beaucoup, cette baleine. Et sur ce point ne croyez pas à ce que tous les savants disent. Pas de plancton, pas de petit poissons, c'est la merde de toutes les mers qui nourrissent les baleines !"



Maintenant, nous transposons le symbole mythologique dans notre réalité contemporaine. Nous lisons un extrait de la nouvell d'Albert Camus : Jonas ou l'artiste au travail ; on découvre combien la sortie de ce ventre-soupente pour le peintre nommé Jonas lui permet enfin de créer sa véritable oeuvre personnelle. Comme nous l'explique Joseph Campbell, passer par le ventre obscur de la baleine est une épreuve qui permet au héros de mourir au monde ordinaire afin de pouvoir renaître différemment.

Second jeu d'écriture créative : écrivez un court récit actuel en transposant le symbole du ventre de la baleine dans une situation contemporaine. Pour votre serveur Google, c'est aussitôt le groupe de rock américain des Frères Jonas, ou Jonas Brothers, qui apparaît, mais dans leur cas, il s'agit juste de leur véritable nom de famille ! Alors je vous donne quelques exemples pour clarifier ce jeu d'écriture : imaginez Jonas dans le métro avant de se rendre à un rendez-vous important, Jonas dans un bureau administratif face à un patron exigeant, Jonas devant faire une déclaration d'amour... etc.... Désormais « entrer dans le ventre de la baleine » est une image pour décrire la situation de votre Jonas. Il se sent « comme si » il pénétrait dans le ventre obscur d'un poisson. Réutilisez des sens physiques...

Voici le texte écrit par Sophie S., qui a choisi d'évoquer la naissance d'un enfant :

"... Jonas se sentit tout d’abord enveloppé dans le noir de l’obscurité tandis qu’une odeur soufrée s’exhalait par vagues tel un souffle régulier venant d’un seul côté. Il se leva péniblement et comme un aveugle, tendit les mains vers cette direction . Avançant ainsi à tâtons, le noir d’encre devint peu à peu luisant puis brillant, avec de vagues reflets sur des formes mouvantes le long des parois qui lui semblaient interminables. Animales, végétales, humaines ?

Il n’osait toucher et continua d’avancer se contentant d’humer l’air qui venait de là-bas où une lueur lointaine clignotait imperceptiblement l’attirant comme un aimant. Sous ses pieds, des dunes brillantes lisses et glissantes et par endroit rugueuses et coupantes. L’odeur marine accrut lui soulevant le cœur alors qu’il approchait enfin dans ce qui lui parut une immense salle voûtée ourlée d’un rideau lumineux.

Il se souleva et s’insinua dans cette lourde frange brillante comme perlée de diamants et d’un coup de rein se dégagea de son étreinte vers le monde".

Merci à tous les participants français et italiens pour leur bonne humeur et leur créativité !

Laureline Amanieux.