vendredi 2 janvier 2015

50 nuances de Grey, révélateur de sexualité ?

Dans le magazine MUZE de l'été 2014, j'ai analysé le phénomène des romans 50 nuances de Grey et présenté le film actuellement en salles. Pour nous éclairer, je me suis entretenue avec le passionnant sexothérapeute Alain Héril au sujet de ce roman, et l'auteur Elisa Brune sur la sexualité féminine.



Voici un extrait de mon article :

"Ce succès de 50 nuances de Grey surprend tout le monde. Auteur de Le secret des femmes, Voyage au coeur du plaisir et de la jouissance, Elisa Brune y voit une évolution des mentalités : "la révolution du plaisir féminin est en cours dans nos sociétés occidentales. Les sujets du plaisir sexuel féminin et de l'orgasme féminin deviennent progressivement légitimes, sujets d'intérêt, d'apprentissage, de désir, de revendication, de plainte..." 

Les lectrices adorent que se côtoient des scènes explicites, et celles d'amour épuré : menottes, fouet, et cadeaux galants somptueux font soudain bon ménage. Une certaine mièvrerie, qu'on réservait au genre érotique féminin, est passée de mode, ce serait plutôt bon signe. 

Selon Elisa Brune : "dans ce livre, ce qui frappe, c'est l'effet choc sur le désir des femmes, avant même de parler du plaisir. Son succès signale l'exact endroit où l'on se trouve : à mi-chemin entre la représentation romantique (l'intrigue sentimentale est très présente) et la prise de conscience sexuelle (on peut suivre les appels de sa libido). Le prétexte relationnel est encore nécessaire pour « légitimer » les explorations sexuelles, mais c'est bien la libido de la femme qui est à l'honneur."

En effet, nombre de femmes déclarent sur internet que le livre renouvelle leur intimité, introduit une part de jeu dans leur couple au point que les ventes d'accessoires sadomasochistes dans les boutiques spécialisées se sont multipliées, qu'il leur permet de parler plus librement de sexualité, tandis que d'autres ont pris goût ainsi à la littérature érotique, et d'autres encore relèvent le suspens lié à l'évolution de la relation entre Anastasia et Christian, le piment des échanges épistolaires par emails et SMS, teintés d'humour : "Je l'ai lu comme je regarde une comédie romantique. C'est comme rêver de ses fantasmes" ; "Certes, 50 nuances reste un livre assez pudique dans son ensemble, mais le jour où un homme me parlera comme Christian Grey, ou me traitera comme il traite Anastasia, je pourrais dire que j'ai connu le romantisme". 



Et vous, cette série a-t-elle changé votre vie érotique ou éveillé des fantasmes ? 


Laureline 


La BO musicale du film est disponible sur Amazon ici :
50 nuances de Grey (Fifty Shades of Grey)

Pas encore lu la série ? Testez ce qu'elle éveille en vous ! Pour commander la trilogie, c'est ici :


Pour commander le magazine MUZE d'été 2014 avec mon dossier spécial érotisme notamment dédié à 50 nuances de Grey, vous pouvez cliquer ici :